Gaillon

5 octobre 1913

 

Launay sur sa SCAP 1,7 litres

La 2ème voiture est probablement une des SCAP participant à cette course

Pour sa quinzième année d'existence, la classique course de Gaillon n'a pas été favorisée par un temps idéal, car dès patron-minette nous fûmes arrosés par de nombreuses ondées, aussi l'assistance fut-elle moins nombreuse que les années précédentes.

Si cette année nous dûmes déplorer l'absence d'un Erlé, ou d'un Boillot, nous pûmes enregistrer une jolie exhibition que nous offrit l'Hispano-Suiza de Léon Molon.

Celle voiture spécialement construite pour Brooklands, nous rappelle un peu la « Bunny » Singer, chère à noire ami Herbert. Samedi après-midi elle, courrait à Brooklands et aussitôt après la réunion de Weybridge elle prenait la direction de Dieppe et. Gaillon pour aller escalader également, la fameuse côte de Sainte-Barbe. Quoique son temps soit, absolument officieux, nous pouvons l'enregistrer. Le kilomètre, a. été accompli en 33 s. 2-5, soit à la merveilleuse moyenne de 107 kilomètres 784 à l'heure, notons-le bien avec une 80x130.

Ce fut la grosse performance de la journée. Inutile de dire que les 163 kilomètres à l'heure de Erlé sont toujours debout, mais le seront-ils longtemps encore, nous n'osons le préciser, d'autant plus qu'un constructeur, vainqueur hier à Gaillon pourrait bien s'approprier le record si envié.

Nous disions donc plus haut qu'Hispano-Suiza s'attribuait le meilleur temps de la journée, mais le temps n'est qu'officieux, car la voiture n'a pas été pesée samedi et pour cause, puisqu'elle était en Angleterre. En effet, Crespelle s'adjuge non seulement la première place de sa catégorie, mais il réalise le meilleur temps officiel de la journée, couvrant le kilomètre en 35 secondes, soit à la moyenne de l02 kil. 857 à l'heure. Crespelle bat ainsi d'une seconde son propre record établi l'an dernier. Applaudissons au succès de l'excellent Crespelle qui a su mettre si merveilleusement au point la voiture triomphatrice d'hier.

Associons à la victoire l'ami Janvier, dont le moteur équipait la voiture de Crespelle. Nous n'avons pas ici à rappeler l'excellence de la construction et le fameux rendement des moteurs Janvier, tous les amateurs de belle mécanique savent que dans quantité d'épreuves disputées cette année Janvier s'est toujours taillé la part du lion.

Voyons à présent en détail les autres résultats de la journée.

Violet-Bogey est deux fois aux premières places. En course Violet grimpe la côte en 58 s. 4/5, soit à 61 kil. 220 de moyenne en tourisme, la Violet-Bogey équipée entièrement en tourisme, avec pare brise, établit le record de sa catégorie à 48 kilomètres 470 de moyenne.

Bugatti bat deux records, celui de sa catégorie tourisme en 55 s 3-5, soit à 64 kil. 740 de moyenne et celui de sa catégorie course en 52 sec 2-5, soit à 68 kil. 700 de moyenne. La première n'est rien autre que la quatre places de tourisme de Mazade, quant à la seconde c'est la même que Friedrich conduisit en tourisme, mais délestée de ses sacs de sable.

S. C. A. P. réalise également l'une des plus belles performances de la journée. Les deux voitures de Launay et de Mollet (Nollet selon Le Monde illustré) se classent toutes deux premières en tourisme. Launay à 65 kil. 210, égalisant son record établi l'année dernière, Mollet en 42 secondes; soit à 85 kil716 de moyenne.
Dans sa catégorie, imitant le succès de Launay, son co-équipier Mollet, bat également son propre record par 5 secondes.
Beau succès pour la marque du boulevard Gouvion-Saint-Cyr, à laquelle nous sommes heureux d'adresser nos félicitations.

Pierron est aussi aux places d'honneur, en tourisme avec la 69,9x130 de Galléchan qui fit l'ascension de la côte à 60 de moyenne battant l'ancien record par 35 secondes. Une paille !

Pierron est encore premier en course avec la même voiture qui cette fois porte sa moyenne à 71 kil. 140 à l'heure. Son coéquipier Delauney sur sa 99,6x170 Pierron établit un record dans sa catégorie, grimpant la côte de Sainte-Barbe à 101 kil. 123 de moyenne, ce qui le classe deuxième du classement général en course, derrière Crespelle.

La D. F. P. 4 places de Royer, l'excellent agent lyonnais se classe première de sa catégorie à 53 kil. 250 de moyenne, réalisant là une superbe performance que nous avaient fait espérer les précédentes performances effectuées au Limonest et au Mont Ventoux.

L’Hispano-Suiza de Massuger bat par 6 secondes 3-5 le record de cette catégorie, établi l'an dernier, faisant sur le, kilomètre du 83 kil. 333 de moyenne.
Notre ami Despaigne grimpa, sur sa Despagna en 51 1-5, soit à. 70 kil. 310 de moyenne, se classant premier de sa catégorie. Ce résultat ne doit pas être pour nous, cependant, une base d'appréciation pour les débuts en courses de la jeune marque. Aux essais, la Despagna. fit près de 10 secondes en moins que le temps officiellement, enregistré et notons-le bien avec 1.415 kilos de charge, alors que la voiture détenant le record de cotte catégorie fit, l'an dernier 43 secondes avec environ la moitié de celle charge.
La Barré de Ravaud est également première de sa catégorie à 75 de moyenne. Le grand constructeur de Niort, a tout lieu d'être satisfait.

Enfin dans la catégorie tourisme, la. Th.Schneider de Gabriel réalise le temps merveilleux de 38 secondes 3-5, soit une moyenne de 93 kil. 264. Ce temps qui constitue le record de la catégorie, représente, également le meilleur temps de la journée pour les voitures de tourisme.

Suère, avec sa 68x120 de course nous a fait également une belle impression de vitesse, grimpant à 72 kil. 289 de moyenne. Avec cette jolie performance l'excellent constructeur de l'avenue Daumesnil bat certains concurrents de cylindrée supérieure, et ce n'est pas peu dire.

Gasté, un vieux de Gaillon est venu cette fois à bord d'une Vermorel qu'il a du reste menée à la victoire. Le nouveau record établi par Gasté fait honneur à la grande marque de Villefranche-sur-Rhône et nous prouve une fois de plus avec quel soin Vermorel établit tous ses châssis.

Les Aquila-Italiana de d'Argentina et de Marsaglia sont toutes deux aux premières places dans leurs catégories respectives, la première à 78 kil. 947 de moyenne la seconde à 86 kil. 538 et pour tous ceux qui ont grimpé Gaillon ces chiffres valent mieux que tous commentaires.
La 90x120 Bédélia de Bonville carrossée en quatre places est venue également chercher des lauriers à Gaillon se classant première de sa catégorie, à. 83 kil. 333 de moyenne.

Il ne nous reste plus qu'à féliciter Costa qui, sur sa vieille Grégoire fit hier exactement du 100 de moyenne.

Nous avons énuméré les vainqueurs individuellement, mais il est un grand triomphateur, habitué, de la victoire à Gaillon, il est vrai, qui encore une fois remporte un succès sans pareil : c'est M Ballot, dont nous trouvons, les célèbres moteurs sur les châssis les plus différents, mais quels qu'ils soient, victorieux. C’est ainsi que la S. C. A. P. de Launay, les Pierron 21 et 72 de Gallichon, la Scap de 3 litres de Mollet, la Barré de Ravaud, 1a Pierron de Delaunay, remportent chacune la première place dans leur catégorie, battant ou établissant des records malgré le mauvais temps. Et personne ne penserait à dire que les moteurs Ballot sont truqués pour les courses, on connaît trop l'honnêteté commerciale de la grande firme du boulevard Brune. Mais cela ne veut pas dire que M. Ballot n'établira jamais de moteurs de course, mais ce jour-là, étant donné ses moyens exceptionnels, nous sommes certains qu'il sortira un moteur qu'il sera bien difficile de battre et gare les records.

Un mot pour Continental, dont le palmarès est complet, aussi bien en tourisme qu'en course, nous ne croyons pas nous tromper en disant qu'à peu près tous les vainqueurs avaient muni leurs voitures de bandages Continental.

Un des vainqueurs d'hier : Tb. Schneider, la firme qui jamais n'a refusé la lutte, a cueilli hier de nouveaux lauriers. La voiture de tourisme pilotée par Gabriel et qui a réalisé le bel exploit de faire hier le meilleur temps de la journée de toutes les machines de tourisme, est du type rigoureusement de la série sport. Une performance également remarquable a été effectuée par l'autre Schneider, pilotée par Montarlicr et bien connue des habitués des manifestations sportives. Cette double conduite intérieure, très lourde, très confortable, qui est au service particulier de M. Th. Schneider et qui depuis plusieurs mois a effectué tous les déplacements nécessaires au chef de la grande firme, a réalisé un temps absolument merveilleux eu égard au poids et à l'équipement du châssis.

La performance de la Buick, de Repusseau est à souligner tout particulièrement. Cette machine, une 12 HP, rigoureusement de série, escalada la côte, aux mains de l'excellent conducteur qu'est Repusseau à 80 de moyenne. Cette allure qui bat de loin les temps de bien des voitures de cylindrée supérieure a fait grosse impression, d'autant plus que joliment carrossée en torpédo quatre places à la ligne impeccable, la Buick joignait les qualités d'élégance à celles de souplesse et de puissance.

A Gaillon comme à Angers, comme à Tours, comme au Mans, comme à Amiens, comme partout enfin où ils ont pris le départ, Violet et. sa Violet-Bogey ont encore une fois triomphé brillamment, démontrant qu'en côte comme en tourisme et en vitesse pure, la jeune firme pouvait se mettre en ligne avec la quasi-certitude de la victoire. Nul doute que, dans une quinzaine, au Salon de l'Automobile, ce tout petit châssis ne remporte le succès qui couronnera justement sa « saison »
Ce texte est à peu de chose près celui paru dans l'édition du 6 octobre 1913 du journal L'Aéro. On trouve les mêmes éloges de SCAP dans d'autres journaux comme par exemple "La Presse" :

"La marque S.C.A.P. fait le meilleur temps dans la catégorie tourisme, enlevant avec le numéro 42 (3 litres de cylindrée) la première place du classement général. Cette marque qui date seulement de 18 mois a su s'imposer à la clientèle élégante et sportive par ses voitures établies avec un soin extrême et dont de nombreuses victoires ont souligné les qualités incontestables "

Résultats en catégorie Tourisme

Marque
Pilote
poids
moteur
temps
moyenne
Douzième catégorie (moins de 1,2 litres)
1
Violet-Bogey
Violet
675
73x130
1mn22s 4/5
43,47 km/h
2
La Violette
Macaigne
580
90x140
2mn11s 1/5
27,48 km/h
Onzième catégorie (de 1,2 à 1,4 litres)
1
Bugatti
Edazam
620
65x100
55s 3/5
64,74 km/h
2
Bugatti
Friedrich
740
65x100
1mn 0s 3/5
58,44 km/h
Dixième catégorie (de 1,4 à 1,75 litres)
1
S.C.A.P.
Launay
790
65x130
55s 1/5
65,24 km/h
2
Suère
Trottier
870
68x120
1mn 16s 4/5
46,87 km/h
Neuvième catégorie (de 1,75 à 2 litres)
1
Pierron
Gallichon
1025
65x130
1mn 0s
60 km/h
2
Hebé
Dagorne
855
65x130
1mn 27s 2/5

41,8 km/h

Huitième catgorie (de 2 litres à 2,3 litres)
1
DFP
Royer
1228
70x120
1mn 7s 2/5
53,23 km/h
2
Luxior
Pelletier
970
75x120
1mn 31s 1/5
39,56 km/h
Septième catégorie (de 2,3 à 2,7 litres)
1
Hispano-Suiza
Massuger
1199
80x130
43 s 1/5
83,33 km/h
2
Buick
Repusseau
1270
95x95
45s 1/5
79,29 km/h
Sixième catégorie (de 2,7 à 3 litres)
1
S.C.A.P.
Mollet
1025
79,7x150
42s
85,72 km/h
2
Martini
Lamberjack
1320
85x132
43s 1/5
83,33 km/h
Cinquième catégorie (de 3 à 3,75 litres)
1
Despagna
Despagna
1415
51s 1/5
70,31 km/h
Quatrième catégorie (de 3,75 à 4,6 litres)
1
Barré
Ravaud
1630
90x170
48s
75 km/h
2
César
Scacchi
1580
100x140
1mn 13s 1/5

49,18 km/h

Deuxième Catégorie (de 5,3 à 6,3 litres)
1
Th. Schneider
Gabriel
1630

96x195

38s 3/5
93,26
2
Th. Schneider
Montarlier
2230
110x160
1mn 20s 1/5
45km/h

Résultats en catégorie Course

Marque
Pilote
poids
moteur
temps
moyenne
Douzième catégorie (moins de 1,2 litres)
1
Violet-Bogey
Violet
430
73x130
58s 4/5
61,22 km/h
2
Sigma
De Saint Albin
440
50x100
1mn
60 km/h
Onzième catégorie (de 1,2 à 1,4 litres)
1
Bugatti
Friedrich
710
65x100
52s 2/5
68,7 km/h
2
Sigma
Thomas
480
65x100
52s 1/5
68,18 km/h
Dixième catégorie (de 1,4 à 1,75 litres)
1
Suère
Suère
700
68x120
49s 4/5
72,20 km/h
2
Audax-Rouen
Abegg
750
65x130
1mn 23s2/5
43,16 km/h
Neuvième catégorie (de 1,75 à 2 litres)
1
Pierron
Gallichon
1025
65x130
50s 3/5
71,14 km/h
2
Audax-Rouen
Bertrand
710
68x130
1mn 16s3/5
47 km/h
Huitième catgorie (de 2 litres à 2,3 litres)
1
Vermorel
Gasté
785
74x120
48s 4/5
73,75 km/h
2
Humber
Ménard
930
75x120
1mn15s1/5
47,12 km/h
Septième catégorie (de 2,3 à 2,7 litres)
1
Aquila Italiana
D'Argentina
800
80x134
40s 3/5
88,48 km/h
Sixième catégorie (de 2,7 à 3 litres)
1
Crespelle
Crespelle
1030
78x154
35s
102,30 km/h
2
Th Schneider
De Tassigny
1103
82x140
42s 3/5
84,5 km/h
Cinquième catégorie (de 3 à 3,75 litres)
1
Bédélia
Bonville
630
90x120
43s 1/5
83,33 km/h
Quatrième catégorie (de 3,75 à 4,6 litres)
1
Aquila Italiana
Marsaglia
1190
41s 3/5
86,33 km/h
Troisième catégorie (de 4,6 à 5,3 litres)
1
Pierron
Delaunay
1120
99,6x170
35s 3/5
102,12 km/h
Première catégorie (plus de 6,5 litres)
1
Grégoire
Costa
1300
36
100 km/h

Les documents dont proviennent ces résultats n'étant pas toujours très lisibles et parfois contradictoires entre eux, des erreurs ont pu se glisser dans ces 2 tableaux.

L'Accueil
Retour
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Automobiles.scap@free.fr